Cours sur la composition

La composition est l’outil le plus fondamental du photographe. Pourtant la composition est le parent pauvre de toute formation photographique. Elle est négligée, mal apprise et mal utilisée. Dans leur formation, les membres de la Photographic Academy of Atlantic ont la chance de pouvoir bénéficier d’une formation qui attache une place importante à ce sujet absolument essentiel.

Le 15 Novembre prochain (2020), je réaliserai donc un tout nouveau cours sur la composition. Intitulé « composer c’est écrie », entre notions d’histoire des arts et modernité photographique, je proposerais une vision actuelle et pratique de la composition. L’objet sera de permettre à chacun de s’approprier les outils, d’ouvrir le champ des possible, de structurer son oeuvre et d’amplifier sa créativité.

Des workshops pour aller plus loin

Je profite néanmoins de cet espace pour annoncer que la vidéo est désormais l’un de mes nouveaux outils d’expression. N’hésitez pas à découvrir mes autres productions telle que celle-ci qui montre ma pratique du wokshop à destination des passionnés de photographie. Bienvenue dans mon hobby !

5 conseils pour débuter en urbex

Il y a trois mois, j’ai diffusé un clip restituant un travail urbex. Aujourd’hui, je vous partage dans une nouvelle vidéo tutoriel 5 conseils pour vous lancer en urbex. 5 conseils également accompagnés de 3 astuces bonus. Je reste fidèle à mon idée qui est de promouvoir l’urbex légale et d’éviter la clandestinité traditionnelle de cette activité. Cette démarche ne plait pas à tous : mais j’assume.

Des workshops pour aller plus loin

Je profite néanmoins de cet espace pour annoncer que la vidéo est désormais l’un de mes nouveaux outils d’expression. N’hésitez pas à découvrir mes autres productions telle que celle-ci qui montre ma pratique du wokshop à destination des passionnés de photographie. Bienvenue dans mon hobby !

Un incendie à Saintes – reportage sur le vif

Cette nuit du 5 Août semblait partie pour être paisible dans le quartier de l’Arc de Triomphe. Certes. Mais c’était sans compter sur un accident. Peu après 22h, on commence à voir s’échapper des volutes de fumée noire dense du toit d’un petit immeuble. En a peine trois minutes, des flammes de la hauteur d’une personne émergent de cette toiture. Le sinistre est resté modeste : vite pris en charge par les pompiers il s’est limité à l’étage de cet immeuble. Néanmoins il aura été l’animation, la perturbation, de la nuit pour la vie du quartier. Il aura aussi été l’occasion d’un reportage sur le vif : être photographe à Saintes, c’est aussi réaliser l’image du quotidien.


Rejoignez moi sur les réseaux sociaux et découvrez plus d’actualités !

Suivez mes actualités sur Instagram

Marie : l’Atelier au fond du Jardin

Une nouvelle aventure commence sur ma chaine Youtube : je lance un nouveau format d’épisode intitulé « confidences de photographes ». Ici, on vous parlera de ce que font les confère, comment ils le font, qu’es qui les motivent,… leurs secrets.

Pour ce premier opus de la playlist « confidences de photographes », nous avons rendez-vous avec Marie de « l’Atelier au fond du Jardin ». Nous avons parler d’un univers inattendu, atypique, celui de la photographie détailliste. Ce nouvel opus sera disponible dés le Jeudi 6 Août à 19h sur ma chaine Youtube.

Des workshops pour aller plus loin

Je profite néanmoins de cet espace pour annoncer que la vidéo est désormais l’un de mes nouveaux outils d’expression. N’hésitez pas à découvrir mes autres productions telle que celle-ci qui montre ma pratique du wokshop à destination des passionnés de photographie. Bienvenue dans mon hobby !

La comète Neowise à Saintes

Depuis quelques nuits, la comète Neowise (identifiée c/2020-f3) est visible dans le ciel de Saintes. Cette comète surprise a en effet été découverte le 27 Mars dernier par le satellite Neowise dont la mission est le repérage des géocroiseurs. Il était alors impossible de prédire si cette comète pouvait donner un spectacle intéressant.

En effet, la chevelure de la comète se développe sous l’effet des radiations solaires. C’est donc à l’approche du Soleil que cette forme de mèche typique va s’amplifier. Au départ d’un magnitude inférieure à 7, rien ne permettait de supposer que Neowise atteindrait une magnitude inférieure à 1. Cette comète s’impose dans la famille dite des grandes comètes à l’instar des Lovejoy, McNaught, Hale-Bopp, Ikeya-Seki, Halley ou encore la spectaculaire West, pour n’évoquer que les plus récemment vues. Quelques spécialistes s’enthousiasment déjà en parlant de la comète du siècle : mais notre siècle durera encore 80 années et verra sûrement d’autres comètes d’envergure. Il est trop tôt pour s’enflammer ! Neowise offre elle aussi un spectacle exceptionnel pour tous les amateurs d’astronomie.

Mais précisément, qu’es qu’une comète ? Il s’agit d’un objet céleste de petite taille : en astronomie, un éléments de moins de 800 km de diamètre. Les comètes sont plus petites encore. La très fameuse comètes de Halley possède un noyau de 11 km de diamètre. Beaucoup ne font de quelques kilomètres de diamètre. Ce qui est en revanche phénoménal, c’est la coma et les traines, ou queues. En effet, le noyau comètaire est composé en majorité de glace associée à des gaz et poussières : le noyau serait donc comparable à une boule de neige salle. Ionisées par les rayonnement du Soleil, ces matières se subliment : elles deviennent subitement gazeuses et génèrent la coma qui enveloppe le noyau. Sous l’effet des vents solaires, des traines (queues) aux dimensions spectaculaires de plusieurs millions de kiolmètres dispersent gaz et poussière échappés de la coma.

Les comètes laissent ainsi derrière elles des essaims de débris qui deviendront pluie d’étoile filantes au prochain passage de la terre sur l’ancienne trajectoire de la comète. Ces débris se ionisent eux aussi à leur entrée dans l’atmosphère terrestre, générant des trainées lumineuses fugitives.

Aujourd’hui, la communauté scientifique s’interroge sur l’origine de l’eau sur terre. quelqu’uns supposent que les comètes pourraient en être les pourvoyeuses. Néanmoins la teneur en deutérium (isotope de l’hydrogène) des glaces cométaires est beaucoup plus élevée. Si l’eau de nos océans vient des comètes : elle a été tranformée.

2020 restera l’année des comètes, notamment avec une découverte du système SOHO le 25 Mars qui identifie la comète Swan c/2020-f8. On notera également les passages de Atlas c/2019-y1 en Mars, Panstarrs c/2017-t2 en Mai, Atlas c/2019-y4 en Mai-Juin, et Encke 2p/1786-b1 en Juin. La comète de Howell fera son retours et devrait passer à sa périhélie le 26 Septembre prochain. Les légendes anciennes veulent que les comètes soient annonciatrices de terribles malheurs : on oubliera pas 2020 en ce domaine !

En effet, une comète a fait son apparition dans le ciel de l’Amérique du Sud peu avant l’arrivée de conquistadors espagnols. Les religieux locaux avaient interprété cet événement comme présage de catastrophe : l’installation des espagnoles en Amérique latine fut émaillée de nombreux massacres est exactions sur les populations locales. Cette symbolique perdurent dans les esprits. Le passage de la comète de Hale-Bopp dans les années 90 avait déclenché une vague de frayeur : la rumeur a couru qu’un vaisseau extraterrestre se cachait dans la chevelure de la comète. Néanmoins la comète de Napoléon (c/1811-f1), aussi connue sous l’appellation grande comète de 1811, a laissé un souvenir bien plus positif. En effet, si l’arrivée de cet objet céleste à fait paniquer les populations, 1811 fut une année viticole exceptionnelle : certaines cuvée furent baptisées « vin de la comète ». Par ailleurs, 1811 et 1812 furent l’apogée de l’empire naopoléonien.

Que les superstitieux se rassurent : Neowise est une boule de neige salle !

Néowise sera encore visible durant plusieurs jours aux abords de la constellation de la Grande Ourse. Peu à peu elle devrait devenir observable en début de nuit : ce qui est toujours plus confortable que de sortir à 4 h du matin. Cependant, sa magnitude a déjà commencer à baisser. De 0,6 le 5 Mai, elle n’était déjà plus qu’à 1,6 le 12 Mai jour de mes premières prises de vue. Elle atteindra environ 3 dés ce weekend et deviendra de plus en plus difficilement observable en agglomération. Pour les photographes, un écart de magnitude 1 correspond à une perte de 1,25 IL : les contrastes déja très ténus deviendrons quasi inexploitables d’ici quelques jours, sauf mise en oeuvre de moyens considérables.


Rejoignez moi sur les réseaux sociaux et découvrez plus d’actualités !

Qu’es que le Prix de la Licorne ?

Le Prix de la Licorne est une récompence attribuée annuellement pour des oeuvres photographiques d’auteurs en séries. Le prix est attribué soit pour des oeuvres individuelles, soit pour des oeuvres collectives. L’attribution est faite collégialement par consensus des confrères photographes de la Photographic Academy of Atlantic et de l’académie Photographique de France. C’est une reconnaissance du travail par les paires. En ce sens ce prix est unique en son genre.



Depuis 2017, de nombreux photographes et collectifs de qualité ont été récompensés pour leurs oeuvres : les PyRAWnéens, les Serial Photographer, Eric Gendron, Liliane Gordien,…

J’ai moi-même été primé trois fois, dont une fois en collectif :

  • En 2018 : médailleur d’or individuelle pour l’ensemble « Panthera Leo Leo » et « Saintes inspiration noir & blanc« 
  • En 2019 : médailleur d’or en individuel pour « Spiritualiter nudus », oeuvre par ailleurs sélectionné au off du FEPS de Arles.
  • En 2019 encore : médaille d’or en collectif pour « le deuil de Saint-Louis ». La réussite en collectif est une vraie fierté !

Choisir ses filtres pour la pose longue

Choisir des filtres pour la photographie en pose longue implique de nombreuse questions : pour quelques-uns un verticale choix conélien. Alors comment prioriser ses choix ? Quelle marque choisir ? Quel système, vissant ou encastrable ? Quelles nuances… ? A travers cette nouvelle vidéo tutoriel, je vais tenter de vous aider à choisir, que vous soyez novice ou plus agguerri.

Des workshops pour aller plus loin

Je profite néanmoins de cet espace pour annoncer que la vidéo est désormais l’un de mes nouveaux outils d’expression. N’hésitez pas à découvrir mes autres productions telle que celle-ci qui montre ma pratique du wokshop à destination des passionnés de photographie. Bienvenue dans mon hobby !

Arc électrique à Saintes : chasse aux orages

Je vous propose désormais un nouveau format d’épisode sur ma chaine Youtube : c’est « une image, une histoire ». Le concept en est simple : à partir d’une image je vous raconte comment les choses se sont passée et surtout ce qui va autour de la réalisation de cette image. Habituellement on parles presque exclusivement de technique photgrphique. Or il ne s’agit la que de 5 ou 10 % de la genèse d’une photographie. Dans « une image, une histoire », parlons donc des 90 % qui font l’essentiel !

Des workshops pour aller plus loin

Je profite néanmoins de cet espace pour annoncer que la vidéo est désormais l’un de mes nouveaux outils d’expression. N’hésitez pas à découvrir mes autres productions telle que celle-ci qui montre ma pratique du wokshop à destination des passionnés de photographie. Bienvenue dans mon hobby !

L’Académie Photographique de France : qu’y faisons nous ?

L’Académie Photographique de France est une association de médiation culturelle consacrée à l’art photographique. Son activité repose sur trois piliers bien identifiés : éduquer, former et promouvoir.

Eduquer : c’est partager la culture artistique et la pratique photographique avec tous les publics. Ce partage est vital pour la diffusion et l’éducation culturelle, il l’est également pour une meilleur appropriation de la culture de l’image : une culture fondamentale dans un monde de l’image omniprésante. Par ailleurs, à travers le partage de la culture, c’est la valeur immatérielle de la création photographique que nous défendons implicitement : c’est capital pour les métiers de l’image.

Former : c’est partager tant les techniques que la culture avec des publics avertis, des passions ou des professionels. La formation est l’une des activités majeur de l’Académie Photographique de France qui agit notamment en lien avec la Photographic Academy of Atlantic pour proposer des ateliers, workshops ou master-classes. Cet aspect est également fondamental pour les métiers de l’art et de l’image.

Promouvoir, c’est tout à la fois promouvoir les métiers et l’art, la photographie, mais également les productions des membres et partenaires de l’Académie Photographique de France. Chacun a son échelle est contributeur à la culture, chacun participe à ce patrimoine immatériel que l’Académie Photographique de France défend et valorise.



Nikon D4 & D4s : opportunités en occasion

L’état d’esprit geek, les effets de mode, la course à la technologie poussent à vite oublier les matériels un peu anciens. Notamment ceux qui ont seulement deux ou trois générations d’ancienneté : c’est le cas avec les Nikon D4 et D4s. Ces deux frères ont pourtant très largement faits leurs preuves. Aujourd’hui, leur côte en occasion varie entre 1000 et 1500 euros. Sont-ils intéressants comparativement à des produits neufs de prix équivalents ? L’alternative est-elle pertinente ? Je vais tenter d’y répondre.

Des workshops pour aller plus loin

Je profite néanmoins de cet espace pour annoncer que la vidéo est désormais l’un de mes nouveaux outils d’expression. N’hésitez pas à découvrir mes autres productions telle que celle-ci qui montre ma pratique du wokshop à destination des passionnés de photographie. Bienvenue dans mon hobby !

PAA 2020 : le nouveau site

En ce début d’année 2020 les évolutions sont nombreuses. En particulier pour la Photographic Academy of Atlantic (PAA) qui continue son évolution pas à pas. Aujourd’hui : c’est le lancement de son nouveau site.


découvrez la Photographic Academy of Atlantic


Qu’es que ce nouveau site a de nouveau ?

L,association a souhaité avoir une communication plus pratique, orientée vers le grand public et permettant de c découvrir rapidement les différentes activités ainsi que la philosophie de la maison. L’association défini désormais son activité avec trois mot clef : former, promouvoir et éduquer.

A travers cette nouvelle communication, on devine en filigrane le glissement de l’évolution de la Photographic Academy of Atlantic. En effet, auparavant elle se définissait comme un « club-école ». Aujourd’hui, elle ressort explicitement comme un collectif d’artistes qui forme lui-même ses artistes.

" La Photographic Academy of Atlantic est à la fois un collectif d’artistes
et une association de médiation culturelle. Notre association forme ses
membres afin de leur donner les moyens de l’excellence artistique, de
gravir les échelons vers le haut niveau. Mais elle partage également la
culture artistique et photographique avec le grand public. "
- extrait du site de la PAA -

La Photographic Academy of Atlantic devient ainsi une structure véritablement novatrice et originale qui repère des potentiels chez des photographes novices, les recrute puis les forme pour en faire des artistes reconnus. Elle se démarque des traditionnels collectifs d’artistes qui eux recrutent des photographes ayant déjà expérience et reconnaissence.

Aqua Arena – les arènes de Saintes inondées

Ce clip vous partage un aperçu du travail photographique que j’ai réalisé lors des inondations aux arènes de Saintes entre Novembre 2019 et Janvier 2020. Une association de noir et blanc et de couleur, de poses longues et de prises classiques pour restituer sur situation de crue inhabituelle. C’est un reportage exclusif ici partagé.

Cette vidéo est prolongée d’une insertion post-générique pour parler un peu de cet amphithéâtre romain : à suivre jusque à la dernière seconde. Ce complément devait être un simple bonus, mais représente finalement la moitié de la durée de la vidéo.

Notez que cet amphithéâtre romain a été achevé de construire en 50 après JC, soit 30 ans avant le légendaire Colisée. Les arènes de Saintes se singularisent par leur implantation : elles sont calées dans le vé d’un vallon naturel. Cette situation a permis de minimiser les moyens du chantier, mais est propice à devenir le réceptacle de toutes les eaux du secteur. Les romains avaient réglé le problème en construisant un drain qui aujourd’hui ne fonctionne plus.

Avec le soutien de la Mission Berne et de la Fondation du Patrimoine, un important projet de restauration, d’investigation archéologiques et de mise en valeur va être lancé. Je vous partage ici un lien vers l’article dédié. Vous pouvez participer à soutenir ce projet :

Retrouvez moi sur les réseaux sociaux : n’hésite pas à me donner ton avis et à poser tes questions dans les commentaires des mes publications !

Des workshops pour aller plus loin

Je profite néanmoins de cet espace pour annoncer que la vidéo est désormais l’un de mes nouveaux outils d’expression. N’hésitez pas à découvrir mes autres productions telle que celle-ci qui montre ma pratique du wokshop à destination des passionnés de photographie. Bienvenue dans mon hobby !